Takashi Murakami revient à la galerie Perrotin de Paris trois ans après son exposition Learning The Magic Of Painting.

14ème exposition personnelle à la galerie Perrotin depuis sa rencontre avec Emmanuel Perrotin en 1993. Cette exposition nous dévoile une vingtaine d’œuvres pour la première fois présenté dans la Salle de Bal de la galerie, un espace habituellement fermé au public.

Mr. DOB, personnage principal de Murakami, créé pour la première fois en 1993 est à l’honneur pour cette exposition, avec six nouveaux portraits . Au centre de la pièce, une sculpture centrale d’1,5 m de haut représente le même personnage en pied.

Accompagnant Takashi Murakami dans ses questionnements existentiels, le personnage de DOB a développé une psychologie complexe jusqu’à devenir un avatar de l’artiste.

En contrepoint des portraits de Mr. DOB, l’artiste a également réalisé deux autoportraits en shaped canvas se représentant avec humour sous les traits de sa propre caricature.

Dans la pièce attenante à la salle de bal, l’artiste présente pour la première fois la sculpture Devil Ko2, qui s’inscrit dans la suite de ses sculptures manga hyper-sexualisées réalisées à taille humaine, telles que Miss Ko2 (1997), Hiropon (1997) et My Lonesome Cowboy (1998), Nurse Ko2 (2011). C’est l’illustrateur de mangas érotiques Nishi e Da qui effectue le dessin original de Devil Ko2 en 2004.

A côté de la sculpture sera présentée une photographie de Takashi Murakami réalisée aussi en 2004 montrant une jeune femme sous le costume de Devil Ko2. Il mettra plus de 10 ans pour finaliser l’œuvre définitive présentée dans l’exposition.

Au niveau inférieur, un autre aspect de son travail inspiré de la peinture traditionnelle japonaise. Deux grandes peintures de près de 10 mètres de long et trois tondo représentent sobrement, dans des tons bleus monochromatiques sur fond clair, des poissons dans un univers aquatique.

Montrée pour la première fois en France, cette récente série des Fish Paintings, s’inspire d’un motif original peint sur un vase datant de la dynastie chinoise Yuan (vers 1206-1368) intitulée « Qinghua ». Dans ces œuvres l’iconographie ancienne se mêle aux souvenirs d’enfance de l’artiste : des promenades en bord de rivière avec son père et la contemplation des pécheurs de carpes.

À cette occasion, la galerie Perrotin vend également de nouveaux produits. de l’artiste, y compris de nouvelles figurines de ses personnages « Kaikai » et « Kiki », dans un coloris inédit. Ainsi que des prints rares numérotées et signées datant de 2001. Et biensûr un paradis de coussin fleur de toute les couleurs.

©2019 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Perrotin

Site web : https://www.perrotin.com/exhibitions/takashi_murakami-baka/6836

Adresse(s) : 60 rue de Turenne, 75003 Paris (salle de bal de la galerie Perrotin)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*